Salésiennes et Salésiens Coopérateurs de don bosco

Province de Belgique Sud


QUI SOMMES-NOUS ?


« Être SALÉSIENNE COOPÉRATRICE, SALÉSIEN COOPÉRATEUR n'est pas appartenir à un mouvement en plus,
mais être conscient de vivre un style de vie qui colore toutes les actions du quotidien et qui s'affine tous les jours.
»
Conseil Provincial Belgique-Sud


SALÉSIENNE COOPÉRATRICE, SALÉSIEN COOPÉRATEUR DE DON BOSCO,
une vocation concrète dans l'Église ...



Un coup d’œil historique

La naissance des Coopérateurs Salésiens remonte aux origines mêmes du projet apostolique de don Bosco en faveur des enfants pauvres et abandonnés, l’Œuvre des Oratoires, où il fait travailler dès le début, à Turin, des hommes et des femmes très différents et parfois très éloignés entre eux, qui y collaborent chacun selon leurs possibilités.

Élargissant son œuvre, il se rend compte non seulement du besoin croissant de coopérateurs (prêtres et surtout laïcs) liés à la mission salésienne, mais aussi de la nécessité de les unir dans une association pour donner plus de force à leur action.

En un premier temps, il les conçoit comme des " Salésiens externes " de la Congrégation de saint François de Sales, fixant sa configuration juridique en quelques articles des Constitutions. Mais, le refus du Saint-Siège le conduit à les organiser dans une Pieuse Union des Coopérateurs Salésiens (aujourd’hui ASC, Association des Salésiens Coopérateurs) avec un Règlement spécifique ( Projet de Vie Apostolique [congrès mondial 2012 ]), approuvé par Pie IX en 1876.

Leur nombre augmenta rapidement, avec leur participation effective, rendant possible la naissance et le développement d’ateliers d’arts et métiers, de sociétés de secours mutuels, de colonies agricoles, de typographies, d’écoles de jour et du soir, d’oratoires, d’hospices, de missions et d’orphelinats.

En 1895, le 1er Congrès international des Coopérateurs sanctionne leur engagement à contribuer à la solution des grands problèmes sociaux engendrés par l’avènement de l’industrie. Une action, inspirée des idéaux de liberté, justice et fraternité, qui sont des valeurs chrétiennes, qui se poursuit aujourd’hui encore au niveau de structures économiques, scolaires, sociales, politiques et de médias.

Cette idée géniale de Don Bosco, le Concile Vatican II l'a confirmée solennellement: « Le propre de l'état des laïcs étant de mener leur vie au milieu du monde et des affaires profanes, ceux-ci sont appelés à exercer leur apostolat dans le monde à la manière d'un ferment, grâce à la vigueur de leur esprit chrétien. »


Salésien Coopérateur aujourd'hui

Lors du dernier Congrès mondial de notre Association en 2012, le Père Pascual Chávez Villanueva (9e successeur de Don Bosco), définissait ainsi notre profil:

- Une personne riche en humanité, un élément typique de l'humanisme optimiste de saint François de Sales, qui porte à poser un regard positif sur soi-même, sur la réalité, sur l'Église, sur le monde, car il apprend à voir Dieu en toute chose et à voir toute chose avec le regard de Dieu.

- Un baptisé avec un immense amour de l'Église, qui vit avec joie, reconnaissance et responsabilité sa condition de fils de Dieu, de disciple de Jésus, inséré dans les réalités temporelles avec une identité et une pratique claire de vie chrétienne.

- Un salésien dans le monde, selon l'intuition originale de Don Bosco, qui le voulait comme un collaborateur passionné de Dieu à travers les grands choix de la mission salésienne : la famille, les jeunes, l'éducation, le Système Préventif, l'engagement social et politique.

Dans l’esprit de Don Bosco et de Ste Marie-Dominique Mazzarello, co-fondatrice des Filles de Marie-Auxiliatrice, soeurs salésiennes de Don Bosco, le coopérateur s’engage à exercer son apostolat en premier lieu dans les tâches quotidiennes en famille, dans le mariage, dans son milieu de vie, dans la réalité sociale, auprès des jeunes et spécialement des plus pauvres, pour eux et avec eux.

Il s'efforce de réaliser dans les conditions ordinaires de la vie, l'idéal évangélique de l'amour de Dieu et du prochain. Il le fait, animé par l'esprit salésien, accordant en toute occasion une attention privilégiée aux jeunes en difficulté.

S'engager comme coopérateur, c'est répondre à la vocation salésienne en assumant de vivre l'Évangile d’une manière spécifique, et de participer à la mission de l'Église locale, en communion avec la Famille salésienne.



Nos terrains privilégiés d’engagements et de services

• la catéchèse et la formation chrétienne,
• l'animation de groupes et de mouvements de jeunes
et de familles,
• la collaboration dans les centres d'éducation
et d'enseignement,
• le service social parmi les pauvres,
• l'engagement dans la communication sociale,
• la coopération à la pastorale des vocations,
et à la promotion de l'Association elle-même,
• le travail missionnaire et la collaboration œcuménique.

Coup d'oeil sur nos structures

L’unité de base de l’ASC est le Centre Local, qui regroupe les Coopérateurs œuvrant sur un territoire déterminé et qui constitue la cellule vivante de l’Association, le lieu où advient l’échange formatif et opérationnel.

La vie et l’activité du Centre sont réglées et animées par le Conseil Local. Les Centres sont regroupés au niveau provincial, s’appuient sur l’Ispettoria ("Province") des Salésiens, et sont animés par le Conseil Provincial. La nation ou région, qui assure le contact et la communion entre les diverses réalités de la province, est une structure qui naît comme Conférence nationale dans les pays où se trouve un nombre élevé de Coopérateurs (Italie, Espagne, Pologne, Argentine) et comme Conférence régionale dans des pays comme l’Inde et le Brésil. La Consulte mondiale, constituée d’autant de membres élus qu’il y a de régions de la Congrégation salésienne, et de cinq membres nommés par le Recteur Majeur, a pour fonction d’animer l’ensemble de l’Association et de coordonner les initiatives de formation et apostoliques, sous la conduite du Recteur Majeur.

En guise de conclusion

Choisir d’être Salésien Coopérateur, c’est trouver une manière évangélique de se réaliser soi-même en s’engageant, en famille salésienne, sur un chemin de service et de spiritualité qui conduit à la sainteté. Tout simplement, si l’on veut.

« De ce que j’ai à vous dire, conservez-en l’essentiel, ce qui vous rappellera à l’avenir que le chrétien peut avoir une vocation, que c’est le Seigneur qui appelle, que nous sommes ses messagers et que c’est nous qui répondons à cet appel. Jean Bosco nous propose un chemin. » (Jean Thibaut, Salésien coopérateur de Don Bosco)

« Être SALÉSIEN COOPÉRATEUR n'est pas appartenir à un mouvement en plus, mais être conscient de vivre un style de vie qui colore toutes les actions du quotidien et qui s'affine tous les jours... »

Nous vous souhaitons une agréable visite de notre site. N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires. Et dans l'attente d'une prochaine rencontre, bonnes routes sur les chemins salésiens du monde !

Franz DEFAUT, sc



Pour faire connaissance


« Les chemins offerts aux chrétiens pour vivre la foi de leur baptême sont divers. Certains, sous l’impulsion de l’Esprit-Saint, attirés par la personne de Don Bosco, réalisent l’idéal de « travailler avec lui » en vivant dans la condition laïque ou cléricale le charisme même de la Société de Saint François de Sales. Dès le début Don Bosco pensa à organiser les collaborateurs de son oeuvre : il invita des laïcs, hommes et femmes, et des membres du clergé diocésain, à « coopérer » à sa mission de salut des jeunes, surtout des jeunes pauvres et abandonnés. » ( Projet de Vie Apopstolique - PVA - préambule )



logodonbosco

Vocation


À partir d'une foi personnelle et d'une prise de conscience de la présence de Dieu dans ma vie, savoir ce que le Seigneur me demande comme démarche missionnaire prioritaire en tant que Coopérateur et découvrir en moi, les ressources que l'Esprit m'a confiées. La vocation chrétienne est ensemble, un don et un engagement. De cette harmonie vécue pleinement au quotidien dépend la "vérité" de notre vie qui devient ainsi un lieu source où Dieu rencontre l'humanité. La découverte d'un appel du Seigneur, c'est la découverte d'une responsabilité.





LIRE LA SUITE

coopbelsud

Spiritualité


Le mot SALÉSIEN évoque tout d'abord ST FRANÇOIS DE SALES dont la spiritualité consiste à tout accueillir et tout accomplir par amour (de Dieu et des Hommes) et rien par force.
C'est donc une ATTITUDE INTÉRIEURE qu'évoque en premier lieu pour moi le mot SALÉSIEN, attitude intérieure qui motive tous les comportements : pensées, paroles et actes.
Cette attitude intérieure est tout d'abord bâtie sur la découverte fondamentale que nous sommes aimés de Dieu.



LIRE LA SUITE

don Bosco

Organisation


Nous sommes répartis en cinq Centres gravitant autour d’un Conseil Provincial commun aux groupes érigés auprès des Maisons des Sdb ou des Fma.
Nos engagements sont nombreux et variés. Chacun s’investit au maximum de ses possibilités, « là où le Seigneur l’a planté ».





Lire la suite

couleur

Famille Salésienne


Don Bosco a suscité l'apparition d'un vaste mouvement de personnes qui, chacune à leur façon, travaillent pour le bien des jeunes. Lui-même a fondé la Société de Saint François de Sales (SDB - Salésiens de don Bosco) et l'Institut des Filles de Marie Auxiliatrice (FMA - Soeurs salésiennes de don Bosco) ainsi que l'Association des Salésiens Coopérateurs.
En comptant tous ceux qui précèdent, et d'autres qui ont surgi dans différentes parties du monde, la Famille Salésienne comprend aujourd'hui 31 groupes reconnus officiellement.

Lire la suite

Au coeur de nos Centres ►

Voici un bref aperçu de nos activités à travers différents témoignages lors de notre W-E Farnières 2017

Nous rejoindre ?

Afficher la carte d'implantation des CENTRES LOCAUX COOP en Belgique francophone.
Pour tout renseignement complémentaire, n'hésitez pas à nous contacter
en utilisant ce formulaire ou directement par email à notre adresse coopbelsud@coopdonbosco.be.

PLUS

« PROJET DE VIE APOSTOLIQUE »   -  PVA  -         |   LIRE ►     |   PRIER - VIVRE - AIMER ► (vidéo)

Dès le début Don Bosco pensa à organiser les collaborateurs de son oeuvre : il invita des laïcs, hommes et femmes, et des membres du clergé diocésain, à « coopérer » à sa mission de salut des jeunes, surtout des jeunes pauvres et abandonnés. En 1876 il en définit clairement le projet de vie avec le « Règlement des Coopérateurs Salésiens » qu’il écrivit et fit ensuite approuver par l’Église. Aujourd’hui les Salésiens Coopérateurs et les Salésiennes Coopératrices sont répandu(e)s et oeuvrent dans le monde entier.


« Le Projet de Vie Apostolique : chemin de fidélité au charisme de Don Bosco »         |   TÉLÉCHARGER ►     
Intervention de Don Chavez, Recteur Majeur au IVème Congrès Mondial des Salésiens Coopérateurs (Rome 2012)


« La mission du Salésien Coopérateur »        |   TÉLÉCHARGER ►     
Intervention de Don Giuseppe Casti, Délégué mondial SDB au IVème Congrès Mondial des Salésiens Coopérateurs (Rome 2012)


« Salésien Coopérateur de Don Bosco, véritable Salésien dans le monde »        |   LIRE ►     |   TÉLÉCHARGER ►
Livret présentant notre vocation spécifique à la suite de don Bosco et notre engagement au service de la mission salésienne dans le monde.



SUR LA PROMESSE

La promesse de salésien coopérateur est un engagement « de vie » à vivre « pour la vie » ! Elle intègre à la fois la vie personnelle de l'aspirant, la vocation qui relève de la grâce de Dieu et la communion avec le mouvement. C'est un engagement qui demande à naître et à grandir.

Ce temps de préparation est un temps de mûrissement. Ainsi, la « formation » doit permettre à la personne de discerner l’appel ressenti pour y répondre dans le concret de sa vie personnelle, dans son milieu de vie sociale et professionelle, en tant que chrétien et salésien.

Dire oui, c’est donc répondre à un appel et choisir de servir ! Il est important également de prendre conscience que la formation ne se limite pas seulement à une étape théorique préparatoire mais qu’elle doit devenir une démarche répétée pour permettre aux Salésiennes et Salésiens Coopérateurs d’ajuster leur engagement aux signes des temps et aux exigences toujours nouvelles de la mission salésienne. Cet dimension souligne ainsi toute l’implication du Centre Local dans cette dynamique de formation initiale et continue.


FORMATION PLUS :

     |   La PROMESSE de Salésien coopérateur ►
     |   Propos sur la VOCATION du salésien coopérateur ►
     |   Le CENTRE LOCAL, lieu source de ma vocation salésienne ►
     |  Différents témoignages ►    Publiés à l'occasion du 140e anniversaire de notre Association
       dans le n° spécial de notre Bulletin Salésien - UTOPIE 21 - de Janvier 2017
.






« L'œuvre des Coopérateurs se répandra dans tous les pays… La main de Dieu la soutient !
Les Coopérateurs seront les promoteurs de l'esprit catholique. Ce sera de ma part une utopie, mais je la maintiens !
»
Don Bosco

François de sales

St François de Sales





plus

Marie-Dominique Mazzarello

Ste Marie-Dominique Mazzarello





plus





Maman Marguerite

Maman Marguerite


plus





« De ce que j’ai à vous dire,
conservez-en l’essentiel,
ce qui vous rappellera à l’avenir
que le chrétien peut avoir une vocation,
que c’est le Seigneur qui appelle,
que nous sommes ses messagers
et que c’est nous qui répondons à cet appel.
Jean Bosco nous propose un chemin.
»
Jean Thibaut, sc



Jean Thibaut

Jean Thibaut


plus




Farnières

Sortir du quotidien… ("Aux racines d'un rêve" Ed. su Signe, p. 87)

Le monde est fou. Il court trop vite pour nous. Pour s'y faire une place, tous les coups sont permis.: ça passe ou ça casse. Le monde court et ne laisse pas de place pour les rêves. Il est couleur grisaille, couleur trottoir. Le ciel est trop loin, caché par le béton. Parfois, il y a en nous le désir d'un ailleurs, la quête d'autre chose. Nous voudrions oser les valises de nos problèmes, les laisser là et nous en aller. Nous voudrions sortir de cette sensation d'écrasement et d'impuissance. Ce sentiment d'inutilité de tâches répétitives dont nous avons oublié le sens. Alors, il devient urgent de retrouver la source de notre vie. Oublier le goût et les bienfaits de cette eau qui nous revivifier est pire que d'avoir soif. Cette source peut être, pour nous, un lieu signifiant, une activité apaisante, un temps de méditation ou de prière, une rupture utile qui nous recentre sur l'essentiel. L'important, c'est de retrouver l'unité de notre personne, alors même qu'elle semble perdue: lorsque notre esprit et notre coeur ne sont plus dans nos gestes et nos actions.

Le moment est venu de prendre ce recul et de vivre tout bellement l'aujourd'hui de Dieu…

W-E COOPBELSUD à FARNIÈRES



Ces w-e de réflexion et de formation sont ouverts aux Salésiennes et Salésiens Coopérateurs mais également à toutes les personnes curieuses de notre spiritualité, de notre vocation et de notre engagement dans le monde à la suite de Don Bosco au service de la mission salésienne aujourd'hui.

Demeurer le temps d'un w-e à Farnières est déjà en soi une prière, une méditation, un abandon serein à une présence qui vous aime...

Au-delà des mots et des images que nous retenons dans notre cœur, Farnières, centre de vie spirituelle et salésienne, est avant tout un lieu de rencontres, d’échanges, d’écoute et d’accueil.

C'est dans ce lieu où l'Autre nous reçoit à travers les personnes que nous y rencontrons, que nous voulons offrir à ceux qui nous y rejoignent, un espace pour grandir... ensemble !

C'est là le sens premier de ces w-e : demeurer ensemble et vivre la communion fraternelle.

Donner naissance à une communauté, c'est vivre, dans le discernement de la prière, la force de la communion, la paix de la fraternité et la joie du travail partagé.

La société aujourd’hui nous provoque à toujours plus de sainteté. Don Bosco nous a tracé un chemin qui y conduit. Avançons ! Et que par "relation", nous puissions y entraîner les autres. C’est là notre vocation et notre mission !

Nous vous invitons donc à "avancer" vers Farnières en découvrant nos différents partages à travers les thèmes proposés.

Et si le coeur vous en dit, le porche de Farnières est toujours ouvert ... N'hésitez pas à y entrer et à y découvrir tous ses trésors.


Franz Defaut, sc

« Il serait bon, parfois, que l’on fasse mémoire dans nos vies de tout ce qui nous a aidés à grandir. Il serait tout aussi important de se dire que nous aussi, dans les rencontres que nous faisons, nous pouvons être un point d’éclairage, un moment d’orientation pour certains et certaines. Nous sommes tous responsables les uns des autres. »
|   M. Doutreluingne, Sdb

«Le charisme salésien aux origines: Don Bosco. »
W-E Coop Farnières 2000 - Utopie n° 96

Et en 2018 ?



B-attitude




Groupe coop 2017


  | Farnières 2017   | " Quand les Coop’s se révèlent,
   c’est toute une Famille qui s’anime… "
  | Farnières 2016   | " Sacrée famille, défi sacré "
  | Farnières 2015   | " Élargissons notre regard "
   Avec les jeunes, missionnaires de joie et d'espérance !
  | Farnières 2014   | " Marguerite, la maman de Don Bosco "
  | Farnières 2013   | " Quel sens, pour quel Homme ? "
  | Farnières 2012   | " Passeurs de vie, passeurs de sens "
  | Farnières 2011   | " Marie-Dominique Mazzarello "
  | Farnières 2010   | "L'Espérance "
  | Farnières 2009   | " Tout par Amour, rien par force "
  | Farnières 2008   | " Marie, Mère et Éducatrice "
  | Farnières 2007   | " Le OUI salésien de ma vie "
  | Farnières 2006   | " Si j'étais prière "
  | Farnières 2005   | " Une vie tracée d'autres "
  | Farnières 2004   | " Parle-moi, j'ai des choses à te dire "
  | Farnières 2003   | " Comment vivre et témoigner de sa foi
  dans un monde pluraliste ? "
  | Farnières 2002   | " Il n'est pas bon que l'Homme soit seul "
  | Farnières 2001   | " Plus est en nous ! "
  | Farnières 2000   | " La mission salésienne ...
  hier, aujourd'hui et demain "



« Ce n'est pas par la grandeur de nos actions que nous plaisons à Dieu, mais par l'amour avec lequel nous les faisons...
C'est l'amour qui donne la perfection et le prix de nos oeuvres.
»

St François de Sales

Tout désir qui appelle Dieu en nous
est déjà une prière.
Saint Augustin



Depuis que je connais Dieu

Depuis que je connais Dieu, j'ai beaucoup changé. Oh ! De l'extérieur je n'ai pris que quelques centimètres, mais j'ai peuplé mon royaume intérieur de plusieurs milliers de sujets d'intérêt, et je suis bien décidée à ne pas en rester là ! Avant, je n'étais qu'un petit bout de femme de rien du tout; maintenant, je suis une créature unique, parmi des milliers de milliers. C'est une sacrée métamorphose qui est à la portée de tout le monde, à une condition : aimer et se sentir aimé. Pour de vrai, et pour toujours.

Dieu ne force jamais ton cœur : tu peux lui faire la tête un jour, il ne t’en voudra pas le lendemain. C’est un sacré chic type, au fond. Il est là pas seulement quand il a envie d’être là, mais quand on a besoin de lui, même dans les pires moments. Et ça, c’est drôlement rare. Quand il dit je t’aime, ce n’est jamais du bout des lèvres, c’est à pleine tendresse, avec de l’amour du monde et puis aussi sa manière de fabriquer en un clin-Dieu des instants d’éternité.

Dieu, c'est difficile à expliquer, c'est quelqu'un qui ressemble à personne, on ne l'entend pas avec les oreilles et on le voit pas avec les yeux. On le sent, c'est tout. Je ne sais pas si ça t'est déjà arrivé de le rencontrer, mais c'est un peu comme un tour de magie ; en apparence, c'est simple comme bonjour, et pourtant il y a toujours une énigme qui plane, comme un oiseau invisible dans un espace inconnu. Il paraît que cet oiseau invisible s'appelle l'Esprit, il est même tellement pur qu'on l'appelle parfois l'Esprit Saint. Quand il plane au-dessus d'un paysage, le paysage devient beau et lumineux. Quand il plane au-dessus de quelqu'un, le quelqu'un est aussitôt éclairé. Monsieur Saint-Esprit, c'est un peu comme un allumeur de réverbères, il illumine tout ce qu'il approche. Donc, la présence de l'Esprit, c'est facile à reconnaître : on respire un parfum d'harmonie, d'équilibre et de transparence. C'est simple, c'est comme si l'Homme ressentait une connivence. Une connivence entre sa petite graine de vie et le grand bouquet de l'infini, entre le visible et l’invisible. Comme si Monsieur Saint Esprit serrait la main de Monsieur Homme.

FRANCOIS GARAGNON
Extrait du livre "Jade et les sacrés mystères de la vie" (Editions Monte Cristo)


« À long terme, de la contemplation surgit un bonheur,
et ce bonheur est source de notre lutte
pour et avec la famille humaine.
Il est courage, il est énergie pour prendre des risques,
il est surtout abondance d'allégresse.
»

Frère Roger de Taizé

horizon



"Pense à Dieu avec foi, pense au prochain avec charité, pense à toi-même avec humilité."

Don Bosco







vidéothèque

Vidéothèque

Découvrez dans cette section, nos créations médias : vidéos, diaporamas et présentations sous format "Flash".

PLUS

Bibliothèque

Bibliothèque

Accédez ici à nos différentes publications ainsi qu'à des documents de référence à consulter et/ou à télécharger.

PLUS

Filmathèque

Filmathèque

Notre sélection de films-vidéos glanés sur le web ainsi que quelques émissions de la chaîne TV KTO.

PLUS

Cahier de chants

Cahier de chants

Voici notre sélection de chants de Théo Mertens pour faire chanter la vie et la mettre aux couleurs salésiennes !

PLUS

Découvrez également ces pages spéciales


CONGRÈS MONDIAL DE NOTRE ASSOCIATION qui s'est déroulé à Rome en novembre 2012.
Consacré à l'approbation définitive de notre Projet de Vie Apostolique . Vous pourrez y consulter les différents documents mais aussi des photos et vidéos.

Plus


Cinquantième anniversaire du CONCILE VATICAN II    |    Plus ►

Cannonisation des Papes JEAN XXIII et JEAN-PAUL II    |    Plus ►

Cannonisation de MÈRE TERESA    |    Plus ►





MISES À JOUR ET ACTUALITÉS
DE LA FAMILLE SALÉSIENNE

« J’ai fait le brouillon, vous mettrez les couleurs. »