CoopBelsud - lettre d'information (INFOCOOP)

Recherche sur BLOG CoopBelsud Recherche sur Coopdonbosco.be
taper les mots clefs puis "enter"
A la une ...



« Il y a sur la terre suffisamment
de moyens financiers,
de technologies efficaces,
de ressources
naturelles et humaines
pour éliminer définitivement
la faim du monde »

extrait de l'intervention de M. Jacques Diouf, directeur Général de la FAO, et invité spécial du synode des évêques pour l'Afrique.   

 
Tous Saints ?



La canonisation récente du Père Damien fut l'occasion pour certains "bien pensant", de faire preuve de l'étendue de leur intolérance. Mais dépassant ces "malins" propos et parce qu'elle est le fruit du miracle permanent du beau, du juste et du bon de l'humanité ...
  

 
A Marie ...



Que votre chapelet soit l'un de vos instruments de travail... Chaque « ave » murmuré avec amour et foi est un « grain pur » qui tombe dans le champ des âmes. Aimez donc à l'égrener entre vos doigts."


Clèmence Ledoux
Fraternité de Marie Reine Immaculée
  

    Et ci-dessous,
    prenez le temps d'un instant avec Marie...
 
Vos nouvelles



Nous avons ouvert un service "NOUVELLES" qui vous permet de communiquer vos infos, lancer une invitation, partager un projet... Pour cela, il vous suffit de nous adresser un mail.   

 
INFOCoop
VERTALING   TRADUZIONE   TRADUCCIÓN   TRANSLATION   ÛBERSETZUNG   TAFSIRI (Swahili)


Un PIB réinventé

Image
      "La différence entre la barbarie et la civilisation,
       c'est l'impôt, car il organise la solidarité."
       Michel Rocard

La crise, toujours la crise... et derrière les mots, il y a une réalité dont nous sommes tous acteurs.   Certes, pour expliquer ou justifier cet état de crise, les (bonnes) raisons font légions... qu'elles soient politiques, économiques et/ou sociales.   Dans un système où depuis la disparition du communisme, le capitalisme ne peut que sortir vainqueur, le libéralisme a pu déployer son arrogante puissance en réduisant l'homme à sa seule dimension économique allant même jusqu'à définir le "mieux être" par un "avoir toujours plus" sans concession.   L'homme n'existe plus qu'à travers son pouvoir d'achat.

Le processus d'autodestruction auquel nous assistons   -   fermetures, délocalisation, chômage, ... avec toutes les détresses humaines et drames sociaux qu'elles entraînent... ( et je pense notamment à la situation vécue actuellement au sein de l'entreprise de France Télécom)   -    témoigne du néant vers lequel nous nous dirigeons.

Essayons de porter un juste regard sur ce qui se passe et profitons de ce temps pour (re)définir les bonus que la crise peut nous apporter.   Usons de ce temps pour réapprendre notre humanité et le sens de la vie, de notre vie...   Comment être plus en ayant moins ?    Comment transformer ce déséquilibre entre l'avoir et l'être ?   Comment (re)vivre aujourd'hui cette solidarité, véritable ciment de notre société.   Oui, notre humanité a besoin de solidarité pour exister, elle en est le souffle et l'énergie... sans cesse à renouveler.

Don bosco nous a pris dans son rêve d'Espérance.   Et donc, si nous rêvions un peu ?   Si, dans ces nouveaux matins du monde, nous disions des mots et posions des actes qui éveillent ?   Si nous devenions des témoins de bonnes nouvelles ?   Et si, enfin libres, nous osions une vie différente ?

Du concret ?  Changeons notre regard, notre écoute, nos paroles !   Parlons d'une école qui apprend avant de regretter l'échec d'une école de la réussite.   Aidons au vivre ensemble, soutenons les mouvements de jeunesse avant de pleurer son désoeuvrement.   Réjouissons-nous de tous les gestes qui sauvent avant de désespérer d'une société en "délinquance".

Mais pour cela, il faut (ré)investir ?   Oui et massivement.   Mais l'argent manque me direz-vous?    Alors que faire ?   Il faut gagner du temps car le temps c'est l'argent du pauvre.   Il faut gagner notre temps pour mieux l'investir.    Alors appauvrissons-nous et investissons nos gains, dépensons-les sans compter !

Un exemple qui ne coûte que le courage du bon sens : interdire le GSM à l'école... et surtout pendant les cours (c'est tellement évident !):
- une condition : avoir le courage de refuser les palabres ayant trait à l'atteinte aux droits individuels habillement orchestrées par les lobbies financiers du secteur et tout aussi savamment amplifiées par des acteurs médiatiques complices et subsidiés.
-  un résultat : des profs contents car concrètement soutenus et considérés dans leur métier d'apprentissage et non plus simplement associés à un rôle de policier qui fait de nos écoles un pré-gardiennat carcéral.
- un coût : le temps nécessaire pour expliquer une telle mesure aux différents acteurs concernés.(Obtenir notamment, et ce ne sera pas le plus facile, le soutien -essentiel- des parents )

Et les autres exemples ne manquent pas, où prenant le temps du bons sens, nous pourrions (ré)investir dans l'humain:
- Sacrifiés pour des quotas, le lait ne vaut plus que le prix des larmes des fermiers...
- Pour économiser, l'armée va fermer ses casernes.   Quelle bonne idée !   On va ouvrir des prisons !   Et si on osait mettre ces infrastructures au service de la vie en ouvrant des espaces au service de l'éducation permanente pour le développement d'une véritable politique de formation intégrée (école, loisir, mouvements d'éducation permanente, réinsertion, éducation à la citoyenneté), afin d'apprendre le mieux vivre ensemble ?
- 43 millions pour restaurer le lion de Waterloo !   A l'heure des budgets serrés, je crois sincèrement qu'une autre "politique" est possible... mais pour cela il faut du courage et de la bonne intelligence.

Je manquerais à mon devoir de vous laisser seuls avec vos rêves. En effet, tout investissement demande à être évalué.   Sur un plan économique, on évalue l'état de santé d'un pays à son indice PIB (produit intérieur brut)   Et pour nous ?   Quel indice pratiquer ?

Je vous propose le même indice mais avec un autre sens et en l'évaluant au départ de cette question : aujourd'hui, quel bonheur ai-je reçu, ai-je partagé, quelle joie, à quelle "bonne et juste" action ai-je pu assister ou contribuer, quel sourire ai-je pu allumer sur un visage connu ou inconnu ? ... et pour nous salésiens, une question subsidiaire : en quoi cette journée fut pour moi, une journée salésienne nouvelle ?

Nous pourrions ainsi établir notre puissance de Production Intérieure de Bonheur.   Plus notre indice sera haut, plus notre vie sera "rayonnante", source de joie et d'espérance pour nous et pour toutes les personnes que nous rencontrerons.   Plus nous pourrons NOUS dépenser... en toute liberté dans un monde où la richesse enfin partagée, sera calculée sur la capacité d'aimer et à être aimé.

A+
et bon rêve !   Franz

Lorsque le rêve s'éveille :
[ YEN A ASSEZ POUR TOUT LE MONDE ... un clip, un site, un projet ]    à découvrir ICI ...

[  Aux amoureux des mots : "Avoir et Être"... , des auxiliaires qui doivent s'apprivoiser. ]   à voir ici

[  «Don Bosco ne pouvait pas parler de droits des enfants et adolescents… (il n’existait pas encore la catégorie juridique) mais il a été le précurseur de tant d’éléments de la vision de l’enfant et de l’adolescent qui est définie aujourd’hui, basée sur les droits de l’homme. ...  ]  lire la suite (Etrenne 2009 - commentaire octobre)

FARNIPOMMES.

company

... parce qu'il est permis de rêver un autre monde et surtout d'aider à le construire, nous vous proposons d'adhérer à ce projet un peu fou.

Même si vous êtes trop éloignés pour apporter votre pomme, vous pouvez toujours donner les moyens d'en acheter.   Les sourires que vous ferez naître ainsi au pays de Farnières, seront leur plus beau merci.



    INFO
    Suite à quelques problèmes techniques et de disponibilité, notre revue
    SALESIEN COOPERATEUR
    (Utopie 21) a pris un peu de retard. Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser.

autres NOUVEAUTES à visiter...

company
  • Histoire d'un grain de Blé

  • « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. » Jean 12, 24

    Nous vous invitons à "regarder" une réflexion du Père François Varillon, mis en images par Frédérique Borne.    D'autres de ses présentations sont également accessibles via notre page DIAPORAMAS

  • Michel Magon, le boxeur de Dieu

  • Présentation de la petite histoire de Michel Magon, un gars de Don Bosco.   Disponible également dans notre Bibliothèque sous forme d'un livret à télécharger

A bloquer dans votre agenda !

products


FARNIERES 2010

Notre prochain w-e se déroulera les 26, 27 et 28 mars 2010, sur le thème de l'ESPERANCE.   C'est le Père Gérard DURIEUX qui animera notre réflexion.

Notez dès à présent les dates dans votre agenda et pour nous mettre déjà dans l'ambiance....cliquez et chantez !

RAPPEL

Nous sommes toujours très heureux de recevoir vos avis, remarques et suggestions en vue d'améliorer tant la forme que le fond de nos espaces WEB. Nous y répondrons dans la mesure de nos possibilités.

Merci par avance d'y contribuer.

  • POSTER UN COMMENTAIRE