Don Bosco

« Don Bosco aujourd'hui,
c'est vous, c'est moi,
c'est nous tous ensemble !
»
Don Vigano
7e successeur de Don Bosco




Giovanni Melchior Bosco (1815-1888)

Proclamé Saint le 1er avril 1934



Don Bosco, un don de Dieu pour les jeunes






Jean Bosco est né le 16 août 1815, sur la colline des Becchi, un petit hameau près de Castelnuovo d'Asti, aujourd'hui Castelnuovo Don Bosco. Issu d'une famille pauvre, orphelin à l'âge de 2 ans, il fut élevé par sa mère Marguerite, ainsi que son frère aîné Joseph et son demi frère Antoine.

Travaillant dur et ferme, il s'est préparé à la mission qui lui avait été indiquée dans un songe, alors qu'il avait à peine 9 ans, et qu'il s'est vu confirmer par la suite à maintes reprises, de manière extraordinaire. Il a étudié à Chieri, tout en apprenant divers métiers. Il est ordonné prêtre à 26 ans. Arrivé à Turin, il est immédiatement frappé par le spectacle des enfants et des jeunes livrés à eux-mêmes, sans travail et sans guide. Il prend alors la décision de consacrer sa vie aux jeunes pour les sauver.

Débuts de l'oeuvre


Le 8 décembre 1841, dans l'église St François d'Assise, Don Bosco rencontrait un pauvre garçon, nommé Barthélemy Garelli, le premier d'une multitude de jeunes. C'est ainsi que commence l'Oratoire, itinérant au début, puis, dès Pâques 1846, définitivement installé au Valdocco, faubourg malfamé, qui deviendra la maison mère de toutes les œuvres salésiennes. Les garçons affluent par centaines : ils étudient et apprennent un métier dans les ateliers que Don Bosco a construits pour eux.

En 1859, Don Bosco invite ses premiers collaborateurs à se joindre à lui dans la Congrégation Salésienne : ainsi, rapidement, devaient se multiplier partout des « oratoires » (centres de loisirs et de formation humaine et chrétienne pour les jeunes), des écoles professionnelles, des collèges, des centres de vocations (sacerdotales, religieuses, missionnaires), des paroisses, des centres en pays de mission... Ainsi, en 1875, son action déborde l'Italie, une première expédition missionnaire s'embarque pour l'Argentine, et les salésiens ouvrent leur première œuvre en France, à Nice .

Les filles et les laïcs aussi


En 1872, Don Bosco fonde l'institut des Filles de Marie Auxiliatrice (Sœurs salésiennes) qui travailleront pour les jeunes filles dans des œuvres variées, avec le même esprit et la même pédagogie. La cofondatrice et première supérieure a été Marie Dominique Mazzarello (1837-1881), canonisée par le pape Pie XII le 21 juin 1951.

Mais Don Bosco a su s'entourer de nombreux laïcs pour partager avec les Salésiens et les Salésiennes son projet éducatif. Dès 1869, il fondait l'Association des Coopérateurs, qui font partie à part entière de la Famille Salésienne, se mettant au service de l'Église à la manière de Don Bosco.

À 72 ans, épuisé par le travail, Don Bosco avait réalisé ce qu'il avait déclaré un jour : « J'ai promis à Dieu que tant qu'il me resterait un souffle de vie, ce serait pour mes chers enfants. » Il meurt à Turin, au Valdocco, à l'aube du 31 janvier 1888. Béatifié le 2 juin 1929 et proclamé saint par le pape Pie XI, le dimanche de Pâques 1er avril 1934, Don Bosco est considéré, à juste titre, comme un des plus grands éducateurs.
source : SDB France-Belgique Sud

Don Bosco : quelle vie !


Proposée sur le site des Salésiens de Don Bosco de la Province de France - Belgique Sud, vous trouverez ci-dessous une série d'articles évoquant les multiples facettes de la personnalité de Don Bosco. Pour en faciliter l'accès, ils sont regroupés par thèmes, à savoir articles à dominante historique, pédagogique ou spirituelle. Pour accéder directement à l'ensemble des articles, vous pouvez suivre ce lien.

Histoire

Image

■   Don Bosco adolescent

Jean Bosco est né en 1815 aux Becchi, une ferme du hameau de Castelnuovo près d'Asti au Piémont. Son père meurt en 1817. Sa mère, Marguerite, reste seule à s'occuper de la grand-mère impotente, et des trois enfants, Antoine, d'un premier lit, l'aîné qui a 10 ans;  Joseph , 4 ans et Jean, 2 ans.

Lire la suite...



■   Don Bosco ami des jeunes

Le 8 décembre 1841, je m'apprêtais à dire la messe, j'étais dans la sacristie de l'église St François d'Assise. Un gamin s'était caché dans un coin et regardait avec curiosité. Le sacristain lui demanda de me servir la messe. "Je ne sais pas" répondit-il.

Lire la suite...



■  Don Bosco apôtre des jeunes

Dès son enfance, Jean Bosco est un apôtre des jeunes, et il le sera toute sa vie, ayant créé en plus de ses œuvres, diverses associations à but apostolique.  À dix ans, le petit Jean regroupe autour de lui les meilleurs garçons de son village. Il leur raconte des histoires, et les encadre d’un signe de croix et d’un Je vous salue, Marie. Les jours de foire et de marché, il épiait les saltimbanques, et reproduisait leurs tours. Il donnait alors des représentations, précédées du chapelet, et de l’explication de l’évangile du dimanche précédent, et clôturées par une courte prière.

Lire la suite...



■  Don Bosco bâtisseur

 "Nous pouvons dire que la principale quêteuse pour l'église est Marie-Auxiliatrice en personne. Tous les jours on commence des neuvaines avec la promesse d'offrandes si la grâce est obtenue; jusqu'ici personne n'a été déçu et, de la sorte, les travaux de construction ne s'arrêtent pas..."

Lire la suite...



■  Don Bosco écrivain

"Je commençais par composer quelques tableaux résumant la Doctrine Catholique, puis des affiches que je m'ingéniais à répandre au milieu des jeunes gens et des adultes. (...) Je voyais de plus en plus qu'il était grand temps de rédiger et de faire imprimer pour les gens du peuple des livres appropriés et je projetais déjà ce que l'on appellera par la suite Les Lectures catholiques.

Lire la suite...

■  

Don Bosco et Dominique Savio

Dominique Savio, 12 ans et demi, issu d'une famille très chrétienne, et remarqué pour ses qualités humaines et spirituelles exceptionnelles, est élève du premier collège des Salésiens, au Valdocco à Turin.

Lire la suite...



■  Don Bosco et l'accueil

La pluie tombe à verse et tambourine sur les carreaux de la petite cuisine où Don Bosco et Maman Marguerite achèvent leur repas. Soudain, on frappe à la porte. Dans l'entrebâillement, apparaît la frimousse détrempée d'un garçon d'une quinzaine d'années.

Lire la suite...



■  Don Bosco et la formation professionnelle

La porte de Don Bosco s’est toujours d’abord ouverte aux jeunes ouvriers, tant la dureté de leur condition de vie le touchait. Les visites sur les chantiers, les contrats d’apprentissage passés avec des patrons, l’hébergement des plus démunis, sont les premières réponses apportées par Don Bosco.

Lire la suite...



■  Don Bosco et la politique

La politique du Notre Père : Don Bosco a vécu à une époque particulièrement troublée sur le plan politique : révolution de 1848, indépendance de l’Italie, problèmes du Vatican, sans se brûler les ailes dans la politique.

Lire la suite...



■  Don Bosco et la vieillesse

En juin 1886, les anciens élèves avaient offert à Don Bosco un hommage chaleureux pour sa fête. Ému, Don Bosco avait remercié, mais, trop fatigué, il avait seulement réussi à dire : « Je ne suis plus rien d’autre qu’une cigale qui crie, et puis meurt… ».

Lire la suite...



■  Don Bosco et les missions

À la mort de Don Bosco en 1888, on comptait 780 Salésiens et 320 Filles de Marie-Auxiliatrice, répartis dans six pays. La première expédition missionnaire était partie pour l’Argentine et la Patagonie le 14 novembre 1875.

Lire la suite...



■  Don Bosco et les prisons

Dès son arrivée à Turin, lors de l’automne 1841, Don Bosco, introduit par Don Cafasso, aumônier des prisons, se préoccupa du sort des jeunes détenus. Découvrant le milieu carcéral, il prend conscience de sa nouvelle mission, celle de travailler en amont pour éviter que les jeunes aillent en prison.

Lire la suite...



■  Don Bosco et les voyous de Turin

Durant les vingt premières années d'activité de Don Bosco à Turin, à savoir des années 1840-60, sévissaient des bandes de jeunes, graines de galériens, que l'on appelait « Cóca » en piémontais. Le mot n'a rien à voir avec la drogue, l'origine de ce mot d'argot est obscure. Les « cocche » (au pluriel) étaient des associations de malfaiteurs.




■  Don Bosco et Maman Marguerite

François Bosco, paysan des Becchi dans le Piémont, avait épousé en seconde noce Marguerite Occhiena en 1812. À son premier fils, Antoine, s’ajoutèrent bientôt Joseph en 1813 et Jean le 16 août 1815. Une pneumonie met fin à leur bonheur en 1817, laissant Marguerite seule avec trois enfants et sa belle-mère à charge. Profondément croyante, elle prend la ferme en main. Après bien des péripéties, chacun de ses enfants réussit sa vie.

Lire la suite...



■   Don Bosco fondateur

Don Bosco, orphelin de père à deux ans, rêve d’être prêtre. Mais dans une famille de pauvres paysans piémontais, voilà un rêve trop cher ! Pourtant, avec le soutien de sa mère, le chemin se trace, les portes s’ouvrent. Devenu prêtre, il n’oublie pas son rêve, ni d’où il vient.

Lire la suite...



■  Don Bosco missionnaire

Don Bosco allait souvent au marché de Porta Palazzo , où les jeunes se proposaient pour toutes sortes de travaux comme main d'oeuvre non qualifiée. Il les invitait à son Oratoire, ou patronage. Le patronage se composait en général de tailleurs de pierre, de maçons, stucateurs, paveurs, plâtriers et d'autres garçons accourus de villages voisins.

Lire la suite...



■  Don Bosco paternel

Témoignage de  Pierre Enria : À notre arrivée à l'Oratoire, nous avons été bien accueillis par Don Bosco et sa dévouée mère. Don Bosco m'a dit: "Rappelle-toi Enria que nous sommes toujours amis, mais pour être tels, il faut que tu sois toujours bon et vertueux."

Lire la suite...



■  Don Bosco un saint

Don Bosco fut béatifié le 2 juin 1929 sous le pontificat de Pie XI. Les restes de Jean Bosco furent transportés de Valsalice où il avait été enterré, à la basilique Marie-Auxiliatrice de Turin Valdocco.

Lire la suite...



■   Don Bosco un visage

Entre 1861 et sa mort en 1888, Don Bosco a été photographié une bonne quarantaine de fois. Certaines de ses photos sont parvenues dans des tirages différents. Don Bosco a utilisé certains exemplaires imprimés en nombre pour envoyer des remerciements à ses bienfaiteurs ou pour illustrer ses premières biographies.

Lire la suite...



■  Don Bosco, "assistant"

Témoignage de Jean Roda : Je me trouvais dans une petite rue à proximité de Porta Palazzo. Nous étions nombreux. Nous venions là attendre du travail, car à 12-13 ans nous étions majeurs et nous devions gagner notre vie...

Lire la suite...



Pédagogie et Spiritualité

Image

■  Don Bosco et le "mot du soir"

Voici une tradition salésienne typique, dont l’origine est controversée selon les historiens.

Lire la suite...



■  Don Bosco et Barthelemi Garelli

Le récit de la rencontre de Don Bosco avec Barthélémy Garelli est souvent présenté comme un modèle de relation éducative. Le sacristain s'en prend à un jeune qui a pénétré dans la sacristie.

Lire la suite...



■  Don Bosco et l'animation

Don Bosco a toujours souhaité que ses éducateurs considèrent chaque jeune dans toutes ses dimensions. Parmi elles, le loisir et le jeu tiennent une place essentielle, d’où l’importance de la cour dans sa maison du Valdocco, à Turin.

Lire la suite...



■  Don Bosco et l'art de punir

Témoignage de François Piccolo : Je suis entré à l'Oratoire en 1872, j'avais 11 ans. Don Bosco faisait tout ce qu'il pouvait pour nous donner la nourriture nécessaire.

Lire la suite...



■  Don Bosco et la Compagnie de l'Immaculée

Ne rêvons pas trop sur l'Oratoire des origines : un matin de mai 1856, Don Bosco célébrait la messe pour ses jeunes. Au moment de la communion, personne n'a bougé, personne ne s'est présenté! En allant en classe Dominique Savio et un de ses camarades se jurèrent de faire quelque chose pour que cela ne se reproduise pas. Avec un petit groupe ils décidèrent de s'organiser pour que chaque matin il y ait à tour de rôle des jeunes qui communient. Mais Dominique alla plus loin .

Lire la suite...



■  Don Bosco et la fête

Les jeunes sont des organismes « biologiquement en fête », parce que débordants de vie, de mouvement et d'allégresse. Don Bosco canalisait ces énergies dans la fête, typique de sa spiritualité.

Lire la suite...



■  Don Bosco et la presse

Extraits d’une lettre de Saint Jean Bosco  aux Salésiens, 19 mars 1885 - Un moyen pour rendre votre ministère plus efficace : la diffusion des bons livres.
Ce sont les livres inspirés par Dieu qui portèrent partout la bonne doctrine. C'est à nous donc d'imiter notre Père céleste.

Lire la suite...



■  Don Bosco et le cocher

Don Bosco supportait mal les voyages en diligence. Un jour qu'il entend le cocher blasphémer en frappant ses chevaux, il demande à monter près de lui.

Lire la suite...



■  Don Bosco et le sport

Aujourd’hui, les vertus du sport ne sont pas à démontrer. Au XIXème siècle, il n’en était pas ainsi : les conditions de vie étant plus dures, le loisir et la détente n’étaient pas considérés comme indispensables. Pour Don Bosco, au contraire, ils sont essentiels.

Lire la suite...







Image

■  Don Bosco et l'Eucharistie

Généralement, quand Don Bosco parle à ses jeunes de l’Eucharistie, il s’agit de la communion, source inépuisable de grâces et rencontre personnelle avec Jésus.

Lire la suite...



■  Don Bosco et la confession

Témoignage de  Michel Magon :  Don Bosco avait récolté un jeune chef de bande de Carmagnola, Michel Magon. Une fois au Valdocco, il devint vite le chef des récréations.

Lire la suite...



■  Don Bosco et la sainteté

On juge de l’arbre à ses fruits. Le plus beau fruit de sainteté obtenu par Don Bosco est saint Dominique Savio.

Lire la suite...



■  Don Bosco propose la foi

Jean Bosco est prêtre. C’est d’abord un croyant, et ce qu’il trouve de salutaire dans sa foi, il souhaite le proposer à tous les jeunes.

Lire la suite...




Image


VIDÉOS



Don Bosco : biographie

Famille Salésienne de Don Bosco on Vimeo.




1815 - 2015 : le bicentenaire de la naissance de Don Bosco

Famille Salésienne de Don Bosco on Vimeo.







Des couleurs salésiennes



Don Bosco

Le visage de Don Bosco


Face à quatre photographies authentiques de Don Bosco, le « BOLLETTINO SALESIANO » (mars 1982, pp. 18-19) a publié la méditation que nous vous proposons ici. Ce qui a frappé l'auteur dans ces « portraits» impressionnants, c'est la « plénitude d'humanité » qui s'en dégage.

Bien que datant de 1982, ce texte garde toute son actualité.

La suite   (fichier .pdf à télécharger)

■   Diaporama avec les photos authentiques de Don Bosco ►




Une spiritualité pour les jeunes


Dire « spiritualité » c'est dire expérience de Dieu : un itinéraire de spiritualité est une recherche progressive d'identité chrétienne, c'est un itinéraire pour éduquer à la foi. Spiritualité, identité chrétienne, sainteté (terme si fréquemment utilisé par Don Bosco) sont des réalités qui s'entremêlent profondément jusqu'à s'identifier. Système Préventif, esprit salésien et spiritualité salésienne sont des réalités organiquement liées en une vitalité unitaire.

La suite   (fichier .pdf à télécharger)

Image

La prière salésienne :

une célébration contemplative
du présent


Nous assistons en notre temps, à un entremêlement ou à une succession de divers modèles de prière : un modèle traditionnel, dans lequel les « pratiques de piété » sont peut-être trop soulignées au détriment de la « piété » en soi ; un modèle des mouvements de type charismatique qui tend à une raréfaction et à une transcendance anhistorique de la louange, de la glorification, de la jubilation dans l'Esprit ; un modèle idéologico-politique fortement aimanté par les événements historico-politiques et dont le risque est de s'évanouir dans « l'engagement pour la révolution » : prier c'est « lire le journal » ou faire un collectif politique.

La suite   (fichier .pdf à télécharger)


Image




Coopbelsud

« Da Mihi Animas » Paroles d'un saint


« Da Mihi Animas. Coetera tolle » Seigneur, donne-moi des jeunes à conduire vers toi. Et enlève-moi tout le reste.

Ma vie, c'est à vous que je la dois. Mais soyez-en persuadés : à partir d'aujourd'hui je la dépenserai entièrement pour vous.

Je t'aime tellement que si un jour je n'avais plus qu'une bouchée de pain, c'est avec toi que je la partagerais.

Sta allegro. Sois joyeux. Sache qu'ici nous faisons consister la sainteté à vivre joyeux.

Je n'ai qu'un seul désir, celui de vous voir heureux dans ce monde et dans l'éternité.

Que non seulement les jeunes soient aimés, mais qu'ils se sentent aimés. Qu'ils soient aimés en ce qui leur plaît et qu'ils apprennent ainsi à découvrir l'amour en toutes choses.

Tous ceux qui me voyaient avancer disaient : Don Bosco marche toujours sur des roses. Ils ne voyaient pas que les épines me déchiraient.

Depuis quelques temps il se répand le bruit que Don Bosco fait des miracles. Je n'ai rien fait d'autre que de prier.

Faites ce que vous pouvez : Dieu fera ce que nous, nous ne pouvons pas faire.

Promettez-moi de vous aimer comme des frères.

Si on prie, de deux grains naîtront quatre épis. Si on ne prie pas, en semant quatre grains, on ne récoltera que deux épis.

C'est elle, Marie, qui a tout fait.



La suite   (fichier .pdf à télécharger)

Un style de vie inspiré par Marie

La spiritualité salésienne est une spiritualité qui a une empreinte mariale originale. Marie est une figure centrale dans l'oeuvre éducatrice de Don Bosco. La récupération de la spiritualité mariale libérée de certaines formes du XVIIIe siècle qui ne sont plus accordées à notre sensibilité, s'appuie sur deux supports ...

La suite   (fichier .pdf à télécharger)















VIDÉOS



Don Bosco à Rome


from Ass.ne Missioni D. Bosco ONLUS

Aux vidéos déjà présentées sur cette page nous vous proposons également une section spéciale où nous avons rassemblé une sélection de vidéos consacrées à Don Bosco, son histoire, sa pédagogie, sa spiritualité et plus largement à la Famille salésienne. Elles y sont classées sous trois rubriques :
    |   Biographie - Histoire - Successeur
    |   Bicentenaire - Spiritualité - Pédagogie
    |   Divers

VISITEZ NOTRE ESPACE VIDÉOS DON BOSCO ►



PLUS: prières, chants, clips...         |       neuvaine à Don Bosco avec le pape François ►  (site)
















































WEBCOOPBELSUD

Être SALÉSIENNE COOPÉRATRICE, SALÉSIEN COOPÉRATEUR n'est pas appartenir
à un mouvement en plus, mais être conscient de vivre un style de vie
qui colore toutes les actions du quotidien et qui s'affine tous les jours...