Archives de catégorie : Prière

Au foyer chaleureux du Valdocco

En union avec Michelle Cornet, du Centre Local de Farnières Notre-Dame au Bois, qui fait sa promesse de Salésienne Coopératrice en ce jour où nous fêtons Maman Marguerite, la maman de Don Bosco !

1711221.jpg

CREDO DE LA FAMILLE SALÉSIENNE

Je crois en Dieu, Père,
qui est à l’origine de notre vie,
qui nous invite chaque jour à être des pères et des mères pour les jeunes
et des gardiens attentifs et bienveillants de la création.

Je crois en Jésus Bon Pasteur
que je rencontre dans les jeunes pauvres et dans le besoin,
qui m’appelle à vivre la joie de l’Evangile et la charité
apostolique
dans la mission éducative.

Je crois en l’Esprit Saint
Souffle de la vie et amour, présent dans chaque personne,
qui continuellement renouvelle en moi l’enthousiasme
de servir et d’aimer tout le monde sans exception.

Je crois en l’Eglise
communauté des enfants de Dieu,
se reconnaissant frères et sœurs,
qui annonce la Bonne Nouvelle et témoigne
la joie du Ressuscité en commençant par les derniers.

Je crois en un monde
où la paix est possible
et à construire ensemble,
dans le dialogue, le pardon et la communion
sous la houlette de Marie, notre mère et maîtresse.

Je crois en la famille,
berceau de la vie et de l’amour,
lieu privilégié de notre prière,
de la confiance et de l’engagement,
en vue d’un témoignage joyeux dans notre milieu de vie

Je crois en les enfants et les jeunes
reflets de la bonté et de la tendresse de Dieu,
dons à accueillir et accompagner sur le chemin de la sainteté
par des témoins crédibles,
qui vivent leur vocation dans une passion éducative.

Je crois en la Famille Salésienne
qui docile au Saint-Esprit
dans l’unité et la diversité des vocations
se forme, pense, travaille et prie ensemble
pour le salut des jeunes.

 

mamanmarguerite.jpg

 

Marguerite Ochienna, (1788-1856)
déclarée Vénérable le 23 octobre 2006

une femme simple, pleine de bon sens, aux pieds bien sur terre, confrontée aux dures réalités de la vie mais à la foi indéfectible, aimant profondément ses enfants et soucieuse de leur éducation matérielle et spirituelle…

Par sa bonté entreprenante, elle devient l’élément maternel du système préventif. Elle est, sans le savoir, la « cofondatrice » de la Famille salésienne…

PLUS ►

 

 

 

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

 

L’eau et la pierre

171012.jpg

Un Père du désert disait :

La nature de l’eau est tendre, celle de la pierre est dure.

Mais si l’eau coule constamment goutte à goutte, elle creuse la pierre peu à peu, et cette dernière devient une vasque qui retient l’eau.

De même la Parole de Dieu est tendre et notre cœur est dur, mais l’homme qui entend fréquemment la Parole creuse son cœur pour accueillir la présence de Dieu.


Seigneur, trop souvent

notre cœur,
notre esprit,
notre intelligence,
sont durs comme de la pierre.

Chaque fois que nous ouvrons notre Bible
pour nous mettre à l’écoute de ta Parole,
qu’elle soit comme cette eau
qui creuse notre cœur de pierre
pour en faire un cœur de chair.

D’après Antoine Nouïs,
« La galette et la cruche »

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Les fruits de ma vie

1070820.jpg

« La terre a donné son fruit… » (Psaume 66)

Les actes que j’accomplis, les paroles que je prononce,
les comportements que je mets en œuvre régulièrement,
les manières de penser qui structurent mes jugements
sont les fruits de ma vie.

On peut les voir, on peut les toucher.

Vivre, c’est produire des fruits.
On regarde une vie selon ses fruits.
Une vie prend sens selon ses fruits.
C’est tout ce qui restera de nous.

Il y a des fruits qu’on cueille pour s’en nourrir et s’en réjouir.
Il y en a d’autres qui sont inutilisables parce qu’ils sont sans saveur et rabougris.
Il y a des fruits qui soutiennent l’existence et fournissent l’énergie nécessaire pour avancer.
Il y en a qui embellissent les jours. Il y en a qui font désespérer.
Il y a des fruits avec lesquels on savoure la joie de vivre.
Il y en a d’autres qu’on recrache parce qu’ils empoisonnent l’existence avec leur goût de pourriture.

Qu’est-ce qui pousse sur l’arbre de ma vie?

Pour tout humain il reste toujours à se poser cette question!
Car une vie se regarde à ses fruits!

Comme croyant au Christ, cette question m’accule à une précision accrue:
Quels sont donc les fruits d’Évangile qui poussent sur l’arbre de ma vie?

C’est alors que nous prenons conscience de notre péché, car notre péché,
c’est d’éloigner notre vie du Christ et de laisser proliférer des fruits,
dont la couleur, le goût n’ont rien à voir avec l’Évangile, avec l’amour de Dieu et de nos frères.

Vois Seigneur, les fruits de notre vie!
Ils ne sont pas tous beaux, ni bons.
Ne tiens pas compte seulement de ceux-là, qui sont notre péché,
mais regarde aussi ceux qui sont notre fierté
et qui ont poussé grâce à ton aide sous le soleil de l’Évangile.

Vois l’arbre de notre vie, Seigneur!
Nous aimerions tellement qu’il grandisse et produise de beaux fruits d’humanité et d’Évangile.

Seigneur, notre arbre a besoin de ta patience et de ta tendresse.

Charles Singer
« Terres » – Edts du Signe

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Aujourd’hui, Tu nous envoies

170810.jpg

Comme ton Père t’a envoyé, toi aussi tu nous envoies.

Tu n’as pas hésité,tu as accepté avec courage ta vocation de sauveur.

Trop souvent, nous choisissons notre confort et nous nous rendons sourds à ton appel.

Trop souvent, nous pensons que nous ne sommes pas capables de répondre à cet appel, montrant ainsi bien peu de confiance en ton choix.

« Faire confiance », « Oser » sont peut-être les mots clés d’une réponse à ton appel.

L’oisillon hésite à se jeter hors du nid pour son premier envol et pourtant, quelle ivresse de liberté une fois qu’il a osé.

Il en est de même pour nous.  Nous sommes capables de beaucoup plus que nous ne l’imaginons.

Contentons-nous de dire « oui » et puis faisons confiance à l’Esprit du Seigneur.

Il saura nous guider et nous inspirer les mots, les gestes, les phrases qui pourront témoigner de la joie de vivre avec le Seigneur.

CoopBelSud – Farnières 2007 (►)

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Salésiens, coopérateurs, don bosco, coopbelsud

Prenez également le temps de découvrir
la nouvelle présentation de notre site Web ►
Bonne visite !

… et n’hésitez pas à partager notre adresse !

« Abandonnant tout, l’homme se leva et se mit à le suivre »

170505.jpg

« Abandonnant tout, l’homme se leva et se mit à le suivre »

       Écouter le Christ et l’adorer conduit à faire des choix courageux, à prendre des décisions parfois héroïques. Jésus est exigeant car il veut notre bonheur authentique. Il appelle certains à tout quitter pour le suivre dans la vie sacerdotale ou consacrée. Que ceux qui entendent cette invitation n’aient pas peur de lui répondre « oui » et qu’ils se mettent généreusement à sa suite. Mais, en dehors des vocations particulières de consécration, il y a la vocation propre de tout baptisé : elle aussi est une vocation à ce « haut degré » de la vie chrétienne ordinaire qui s’exprime dans la sainteté (cf. Novo millenio ineunte, Au début du nouveau millénaire, 31).

       Tant de nos contemporains ne connaissent pas encore l’amour de Dieu ou cherchent à remplir leur cœur de succédanés insignifiants. Il est donc urgent d’être des témoins de l’amour contemplé dans le Christ… l’Église a besoin de témoins authentiques pour la nouvelle évangélisation : des hommes et des femmes dont la vie a été transformée par la rencontre avec Jésus, des hommes et des femmes capables de communiquer cette expérience aux autres. L’Eglise a besoin de saints. Nous sommes tous appelés à la sainteté et seuls les saints peuvent rénover l’humanité.

Saint Jean-Paul II

 7 mai 2017 : Journée mondiale de prière pour les vocations. 
MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS : Poussés par l’Esprit pour la mission ►

Dire « OUI », notre prière de la semaine

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

Rends-nous solidaires dans la vérité

170407.jpg

Notre Dieu, nous sommes en solidarité avec ceux qui vivent dans le danger et dans le combat. De loin ou de près, nous partageons leur détresse et leur espoir. Apprends-nous à étendre nos vies au-delà de nous-mêmes et à étirer notre cœur jusqu’aux frontières où les hommes souffrent et transforment le monde. Mets-nous en solidarité avec l’étranger, que nous ignorons, avec le démuni, que nous effaçons, avec le prisonnier, que nous évitons. Oh Dieu, que la solidarité soit ainsi un nom nouveau, un nom actuel pour cette fraternité à laquelle tu nous appelles sans cesse.

Mais, ô Dieu, rends-nous solidaires dans la vérité et non pas dans le mensonge des tactiques. Délivre-nous de toute solidarité qui tournerait à la partialité destructrice et qui nous entraînerait dans la captivité de nos propres amis. Car tu nous veux solidaires, mais non pas partisans, toi qui as pris parti pour nous, sans jamais nous mentir sur nous-mêmes. Mais, ô Dieu, rends-nous solidaires dans l’efficacité et non pas dans le verbalisme des déclarations. Délivre nous de toute solidarité qui tournerait à l’inflation vaine et qui nous plongerait dans la paille des mots sans le grain des choses. Car tu nous veux solidaires, mais non pas tribuns, toi qui es toujours parole unie à la vie, parole en acte, fût-ce dans le silence.

Mais, ô Dieu, rends-nous solidaires dans l’espérance et non pas dans la dramatique des catastrophes. Délivre-nous de cet obscur besoin que nous avons parfois de la souffrance humaine, comme si la souffrance pouvait être un quelconque bien, sauf pour celui qui dure en l’endurant. Car tu nous veux solidaires, mais non pas prophètes de malheur, toi qui as toujours voulu pour les hommes la justice et la liberté, la joie et la paix.

Mais, ô Dieu, rends-nous solidaires en humilité, car nous ne sommes pas capables de porter la terre entière. Délivre-nous de l’accablement qui n’aide personne et de la pitié, qui empoisonne tout. Car tu nous veux solidaires de celui dont nous devenons vraiment le prochain.

Ô Dieu, purifie nos solidarités. Rends-les vraies, fécondes, ardentes et humbles.

Nous te le demandons au nom de Celui qui a été résolument solidaire de l’homme abandonné et méprisé, Jésus.

André Dumas

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

 

« Apprends-moi Seigneur à Te donner Ta place »

1703302.jpg

« L’encombrement des soucis est tel
qu’il n’y a plus de place pour la respiration :
celle de l’esprit et du cœur.
Il y a tant de choses qui se bousculent dans ma tête,
qu’il y a des jours où je ne sais plus.
Je ne sais plus donner aux gens et aux choses,
leur place, leur vraie place.
Apprends-moi Seigneur à Te donner Ta place.
Alors, peut-être que je saurai qui je suis,
où je suis et où je vais.
Donne-moi, Seigneur, la Sagesse.
Ainsi soit-il. »

Robert Riber

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

Casse sa croûte

170328.jpg

Ta Parole est comme du pain.
Casse sa croûte, pour que nous puissions goûter sa mie.

Donne-nous de la mâcher, afin que nous puissions la digérer.

Donne-nous de la savourer, afin que nous ayons envie d’y revenir.

Donne-nous d’accompagner avec elle les moments si divers de nos vies,
comme le pain accompagne les plats si variés de la table.

Donne-nous de la partager comme le pain se partage
selon le goût et l’appétit de chacun.

Ta Parole est aussi ordinaire et aussi essentielle que le pain.
Elle n’est pas une brioche, réservée aux estomacs délicats,
et elle n’est pas non plus un étouffe-chrétien, imposé aux estomacs rebelles.

Ta parole c’est le vrai pain, descendu du ciel,
pour la nourriture des hommes

Amen

(auteur inconnu)

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

 

Le « Notre Père » pour la Justice

170319.jpg

Notre Père qui prend toujours la part des faibles, des impuissants, des pauvres, des abandonnés, des malades, des anciens, des très jeunes, des enfants à naître et de ceux qui portent le poids du jour, victimes des circonstances.

Qui es aux Cieux où tout sera inversé, où les premiers seront derniers et les derniers, premiers, mais où tout sera bon.

Que Ton Nom soit Sanctifié, puissions-nous toujours reconnaitre ta Sainteté, accepter que tes Voies ne soient pas les nôtres et tes Critères différents. En révérant ton Nom nous voulons être tirés de l’égoïsme qui nous empêche de voir la souffrance de notre voisin.

Que Ton Règne vienne, aide-nous à créer un monde où en dépassant nos propres besoins et nos blessures, nous pratiquerons la justice, aimerons tendrement, et marcherons humblement avec Toi, ensemble.

Que Ta Volonté soit faite, ouvre notre liberté que nous Te laissions entrer pour partager tes Sentiments, pour laisser circuler ta Vie en nous, pour aimer sans distinction et comme Toi avec un Amour préférentiel pour les pauvres.

Sur la terre comme au Ciel, que l’œuvre de nos mains, nos temples et nos organisations soient des reflets de ta Gloire afin que la joie, la bienveillance, la tendresse, et ta Justice prédomine au sein de toutes nos structures sur la terre.

Donne nous la vie et l’amour, apprends-nous à tout accueillir comme un don. Aide-nous à reconnaître que nous n’avons aucun droit et que nous devons partager, parce que nous avons reçu. Fais-nous comprendre que de notre générosité envers les plus pauvres dépend notre propre santé.

Nous le vrai nous qui embrasse tous les humains, qui inclut tous ceux et celles qui sont en dehors de notre circuit étroit ; donne à tous également.

Aujourd’hui, pas demain. Ne nous laisse pas reporter notre action à un avenir indéfini, attitude qui nous permet de nous justifier face à l’injustice.

Notre Pain quotidien pour que chaque individu puisse avoir accès à une nourriture suffisante, à l’eau potable, à l’air pur, et ait la possibilité de recevoir des soins médicaux, de bénéficier d’une éducation de qualité pour ainsi bénéficier d’une vie saine. Apprends-nous à partager notre nécessaire et non seulement nos surplus.

Pardonne-nous nos offenses, pardonne notre aveuglement, notre égocentrisme, notre racisme, notre sexisme, et notre tendance incorrigible à nous préoccuper seulement de nous-mêmes et des nôtres. Pardonne-nous de regarder les informations sans jamais prendre action.

Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, aide-nous à pardonner à ceux qui nous font des représailles. Aide-nous à calmer nos esprits, à ne pas devenir amers avec l’âge, à pardonner les parents et les systèmes imparfaits qui nous ont blessés, maudits, et ignorés.

Et ne nous soumets pas à la tentation, ne nous juge pas seulement sur notre service auprès des affamés, de ceux qui sont nus, des malades, ou sur nos efforts pour rectifier les systèmes qui sont responsables de la pauvreté, qui créent des victimes. Épargne-nous cette épreuve car personne d’entre nous ne peut tenir devant les exigences évangéliques. Donne-nous plutôt le temps de changer nos façons de faire, de nous convertir de notre égoïsme et de transformer nos organismes.

Mais délivre nous du mal, c’est à dire, de l’aveuglement qui nous empêche de changer et de rompre avec des systèmes anonymes qui nous permettent de ne pas voir qui profite moins ou davantage.

Amen.

Père Ronald Rolheiser
Journée Mondiale de la Justice Sociale – 20/02/2009

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour

 

 

Alliance

170310.jpg

« Je fais Alliance avec vous » :

« Faire Alliance ! Ce n’est pas rien !
Le mot contient un autre mot, le verbe LIER.
On est liés, Seigneur, on est attachés.
On ne sait pas vivre sans Toi,
Tu ne sais pas vivre sans nous.

Dans nos difficultés, Tu es là ;
dans nos joies, Tu es là !

Dans nos doutes, Tu sembles absent,
mais c’est nous qui Te lâchons.

Noé était perdu,
quand Tu t’étais mis en colère contre l’homme,
mais Noé se réjouit,
parce que Tu ne l’abandonnes pas.
Tu lui offres l’arche pour sauver toutes Tes créatures
et dans la pluie de son Déluge,
Tu proposes l’Arc en ciel de ton Salut.

Ne nous abandonne pas,
même si nous T’abandonnons,
même si nos paroles ou nos actes,
nos jugements hâtifs mériteraient Ta colère.

On est liés, Tu sais, rappelle le moi tous les jours
car notre monde nous détache trop souvent de Toi
et donne-nous, par ce Carême,
de nous rapprocher de Toi,
de retrouver notre fidélité de baptisés.

Amen. »

Yves Garbez

Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour