Archives de catégorie : formation salésienne

« VOUS ÊTES ENRACINES DANS L’AMOUR »

Sans titre 51.jpg

Don Bosco disait : vous allez me demander d’où vient l’affection qui permet d’éduquer. L’affection vient du cœur même de Dieu qui est l’amour infini. Cet amour se donne à nous par le baptême ; telle une sève, il monte et nourrit. Il permet d’accueillir et de faire confiance. « Nous sommes greffés sur le Christ, nous sommes « enracinés dans l’amour ».

Le secret de l’éducation repose sur l’amour-charité « qui prend patience, rend service, ne plastronne pas, excuse tout et endure tout ». Je l’ai exprimé en deux principes très simples.

D’abord, sans affection pas de confiance. Les jeunes l’ont bien compris. On ne grandit bien que pour ceux et par ceux dont on est aimé. Quand un jeune en difficulté rencontre un homme ou une femme prêt à donner sa vie pour lui, il entre en confiance et se remet à grandir. L’amour fait confiance.

Ensuite, sans confiance pas d’éducation. Ma mère m’a aidé par sa confiance quand j’étais adolescent. J’avais en elle une confiance sans bornes. Elle savait tout, rien ne lui échappait, mais elle me laissait faire. Près de ma mère j’ai appris à vivre les principes que je devais formuler plus tard, qui ont créé l’esprit de notre famille : affection, raison, religion.

Un seul cœur, mes amis, une seule famille ! Un seul chemin de bonheur offert à tous, car « ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles. 

Extrait de Prier 15 jours avec Don Bosco- R.SCHIELE

 

Voir la vidéo du jour

La vraie piété

Sans titre 33.jpg

La vraie et solide dévotion présuppose l’amour de Dieu ; ou plutôt elle n’est autre chose qu’un vrai amour de Dieu, cet amour qui s’appelle grâce parce qu’il embellit notre âme et nous rend agréables à la divine Majesté ; qui s’appelle charité parce qu’il nous donne la force de bien faire, et qui s’appelle dévotion quand, parvenu à sa perfection, il nous fait opérer le bien avec soin, promptitude et fréquemment.

Dieu, en créant le monde, commanda aux plantes de porter du fruit, chacune selon son espèce. Il commanda de même à tous les chrétiens, qui sont des plantes vivantes de son Église, de   produire de dignes fruits de dévotion, selon leur état et vocation.

La piété est faussée si elle est un obstacle à notre devoir d’état.

La dévotion doit être différemment pratiquée par le gentilhomme, par l’artisan, par la veuve, par la femme mariée.

Il faut même accommoder sa pratique à la santé, aux affaires et aux devoirs de chacun.

Non, la vraie piété ne gâte rien, ou plutôt elle perfectionne tout, en sorte qu’elle est fausse, si elle est un obstacle aux devoirs légitimes de la vocation.

Cependant, c’est ce que l’on voit souvent.

St François de Sales

 

Voir la vidéo du jour

L’humilité.

Sans titre 44.jpg

Seigneur, je n’ai pas le cœur fier,
Ni le regard hautain.
Je n’ai pas pris un chemin de grandeurs
Ni de prodiges qui me dépassent.
Non, je me tiens en paix et en silence;
Comme un petit enfant contre sa mère,
Comme un petit enfant, telle est mon âme en moi
                                                                (psaume 131, 1-2)

L’humilité.

L’humilité est une vertu humble. Celui qui dit « je suis humble » ne l’est déjà plus. A ce propos écoutons la pertinence des propos de Saint François de Sales.

« Nous disons maintes fois que nous ne sommes rien, que nous sommes la misère même et l’ordure du monde ; mais nous serions bien marris qu’on nous prît au mot et que l’on nous publiât tels que nous disons. Au contraire, nous faisons semblant de fuir et de nous cacher, afin qu’on nous coure après et qu’on nous cherche ; nous faisons contenance de vouloir être les derniers et assis au bas bout de la table mais c’est afin de passer plus avantageusement au haut bout. La vraie humilité ne fait pas semblant de l’être et ne dit guère de paroles d’humilité, car elle ne désire pas seulement de cacher les autres vertus, mais encore et principalement elle souhaite de se cacher soi-même ».

L’humilité mène à l’amour. Là où est l’humilité, là est la charité, disait Saint Augustin. Sans l’humilité, le moi occupe tout l’espace disponible et voit l’autre comme objet ou comme ennemi.

Saint François de Sales.

Voir la vidéo du jour

 

Pour préparer la fête de Saint Jean Bosco 2012 suite

 

Sans titre 6.jpg


« A ce moment-là, je vis près de lui une dame d’aspect majestueux, vêtue d’un manteau qui resplendissait de toutes parts comme si chaque point eût été une étoile éclatante. S’avisant que je m’embrouillais de plus en plus dans mes questions et mes réponses, elle me fit signe d’approcher et me prit avec bonté par la main.

« Regarde », me dit-elle, je regardai et m’aperçus que tous les enfants s’étaient enfuis. A leur place, je vis une multitude de chevreaux, de chiens, de chats, d’ours et de toutes sortes d’animaux. « Voilà  ton champ d’action, voilà où tu dois travailler. Rends-toi humble, fort et robuste  et tout ce que tu vois arriver à ce moment à ces animaux, tu devras le faire pour mes fils. » (Don Bosco. Souvenirs autobiographiques)

25 JANVIER sixième jour

 


Méditations préparées par le Père Paul Belboom – sdb
source : DB 2015

4.jpg

Chacun de nous est un chemin …

 

Sans titre 39.jpg


Chacun de nous est un chemin, ce qui est demandé à l’un n’est pas demandé à l’autre. On ne demande pas à un pommier de faire des figues, on demande à un pommier de donner des pommes, au figuier de donner des figues.

La seule chose qui nous est demandée et que demande la Vie en nous, c’est de produire nos propres fruits, les fruits de notre propre sève, le chant de notre propre cœur, la marche de notre propre Vie.

On fait souvent de nous des arbres artificiels, un peu comme les sapins de Noël. Nous ne donnons alors pas les fruits de notre arbre mais d’autres fruits, qui viennent d’ailleurs. Ils sont certes brillants, appétissants et beaux à voir mais ils manquent de sève et de saveur. Il nous arrive ainsi d’en avoir assez d’être un sapin de Noël et de vouloir être enfin un arbre bien planté en terre, pour porter enfin nos fleurs et donner nos propres fruits, tournés la lumière.

Pour cela, il nous suffit de savoir quelle est notre manière propre d’incarner la vie, l’amour… À chacun de devenir le nom, le secret qu’il est, de révéler cette forme particulière que prend l’être, la Vie en lui. Chacun de nous est un chemin unique, celui que prend l’Amour pour éclairer le monde. Chacun de nous est une forme unique, particulière que prend la Vie pour éclairer la terre.

Jean Yves Leloup

 

Et à l’occasion de la fête de St François de Sales, laissez-nous vous offir un ‘petit déca’ :

cliquez ICI pour le servir…

 

Sans titre 38.jpg

 

sans oublier de l’accompagner de ces quelques
douceurs salésiennes

Prenez le temps également de (re)découvrir :

St François de Sales, prophète de l’Amour

Dieu est le Dieu du Coeur humain  (un essai de pédagogie salésienne – J. Harvengt Salésienne de la Visitation)

la modernité de St François de Sales

« Tout par Amour et rien par force » (une conférence de Xavier Thévenot)

 

 

Voir la vidéo du jour

 

Pour préparer la fête de Saint Jean Bosco 2012 – 1ère partie

Sans titre 6.jpg

« A ce moment-là, je vis près de lui une dame d’aspect majestueux, vêtue d’un manteau qui resplendissait de toutes parts comme si chaque point eût été une étoile éclatante. S’avisant que je m’embrouillais de plus en plus dans mes questions et mes réponses, elle me fit signe d’approcher et me prit avec bonté par la main.

« Regarde », me dit-elle, je regardai et m’aperçus que tous les enfants s’étaient enfuis. A leur place, je vis une multitude de chevreaux, de chiens, de chats, d’ours et de toutes sortes d’animaux. « Voilà  ton champ d’action, voilà où tu dois travailler. Rends-toi humble, fort et robuste  et tout ce que tu vois arriver à ce moment à ces animaux, tu devras le faire pour mes fils. » (Don Bosco. Souvenirs autobiographiques)

20 JANVIER Premier jour

21 JANVIER Deuxième jour

22 JANVIER Troisième jour

23 JANVIER Quatrième jour

24 JANVIER Cinquième jour


Méditations préparées par le Père Paul Belboom – sdb
source : DB 2015

4.jpg

La prière selon Saint François de Sales (3)

 

Sans titre 30.jpg


La prière : une relation plus qu’une méthode

« Plusieurs se trompe grandement, croyant qu’il faille tant de choses, tant de méthodes pour la bien faire. L’on en voit certains qui sont en un grand empressement afin de rechercher tous les moyens possibles pour trouver un certain art qu’il leur semble nécessaire de savoir pour bien la faire, et ne cesse jamais de subtiliser et pointiller autour de leur oraison pour voir comme ils pourront faire ainsi qu’ils désirent… Je ne dis pas qu’il ne faille se servir des méthodes qui sont marquées ; mais l’on ne doit pas s’ attacher et les affecter tellement que nous mettions toute notre confiance en elle (…). Il n’y a qu’une seule chose nécessaire pour bien faire l’oraison, qui est d’avoir notre Seigneur entre nos bras : cela étant, elle est toujours bien faite, de quelque façon que nous nous y prenions. »    Sermon du 2 février 1620.

(à suivre)

  source

 

Voir la vidéo du jour

 

Qua la musique continue !

Voici un extrait (la conclusion) de la vidéo de l’Etrenne 2012 de notre Recteur Majeur qui nous invite à continuer à faire entendre la musique de la vie…

Nous avons été invité par don Bosco à jouer la musique du coeur… Aujourd’hui le père Chavez nous invite à le connaître et à l’immiter pour faire des jeunes la mission de notre vie.

RAPPEL :
Vous pouvez télécharger la vidéo complète à cette adresse
ou lire le commentaire ICI

La prière selon Saint François de Sales (2)

4.jpg


La prière est à la portée de tous
:

« Voyons maintenant si tous les hommes peuvent prier. Je dis qu’oui, et que pas un ne peut s’excuser de le faire, non pas même les hérétiques. Aussi y eut il un païen [cf Ac.10] qui fit une oraison si excellente qu’elle mérita d’être présentée devant le trône de la divine Majesté ; et Dieu lui octroya la grâce de lui donner le moyen d’être instruit dans la foi (…). Il est vrai que les grands pécheurs ont beaucoup de difficulté à faire l’oraison (…). Néanmoins, en tant qu’ils sont capables de la grâce, ils peuvent faire oraison. Il n’y a que le diable qui ne la puisse faire, parce qu’il n’y a que lui seul qui soit incapable d’amour ».  (Sermon pour le 4ème dimanche de Carême, 29 mars 1615)

« Tous, de quelque condition qu’ils soient, doivent prier et faire oraison, car c’est là où principalement le divin Maître nous parle. Je ne dis pas que nous devons faire autant d’oraison les uns que les autres, car il ne serait pas à propos que ceux qui ont beaucoup d’affaires demeurassent aussi longuement en oraison que les religieux. »  Sermon pour le 2ème dimanche de Carême, 23 février 1614)

« Je vous conseille la prière mentale et cordiale, et particulièrement celle qui se fait autour de la vie et Passion de Notre Seigneur : en le regardant souvent par la méditation, toute votre âme se remplira de lui ; vous apprendrez ses contenances ( attitudes), et formerez vos actions au modèle des siennes » (I.V.D. II,1)

(à suivre)

  source

 

Voir la vidéo du jour

Ta Parole, une lumière dans ma vie

Formation, permanente, chrétienne, cours, correspondance

Depuis 1964, les Sœurs Salésiennes de Don Bosco organisent des cours d’approfondissement de la foi.

Des personnes de tous les âges, de toutes les professions et de toutes les positions sociales disent leur satisfaction de les avoir suivis.

Tous sont entrés plus profondément dans la prière et ont cheminé spirituellement.

Beaucoup ont été aidés à un moment clé de leur vie, alors qu’ils traversaient une période douloureuse. Ils ont retrouvé la paix et l’abandon confiant entre les mains du Seigneur.

Ces cours n’exigent aucune formation préalable particulière. Ils sont à la portée de tous.

Chaque envoi est composé de:
– un enseignement,
– un travail facultatif… revu, corrigé de manière individuelle, personnalisée
– et renvoyé au Correspondant.

Toutes les semaines ou chaque quinzaine, selon les années de Cours, les correspondants reçoivent une leçon comprenant plusieurs feuilles d’enseignement, des documents de lecture et la proposition d’un travail à rédiger, à renvoyer au centre.

Ce travail corrigé, revu, apprécié de façon personnalisée est réexpédié avec une des leçons suivantes. Ces rendez-vous hebdomadaires deviennent rapidement des évènements attendus, car ils sont l’occasion d’échanges et de partages, d’interrogations sans complexes et de découvertes.

Pour en savoir plus et découvrir l’offre des cours:  cliquez ICI


Voir la vidéo du jour