Une réflexion au sujet de « O Marie, apprends-nous le chemin »