Marie-Dominique MAZZARELLO

Bonne fête !

Sans titre 55.jpg

… la femme forte de l’Evangile

Enfant de la terre, elle a su ouvrir son cœur et écouter:
ainsi, elle s’est laissée façonner par Dieu.

Éclatante de vie, joyeuse, enthousiaste,
aimante et aimée de Dieu,
par la force de l’humilité,
elle a fait de sa vie,
une vie donnée, une vie de service.

« Elle était d’un naturel ardent, tempéré par la douceur et par la charité. Elle avait acquis une grande maîtrise de soi, et était parvenue à savoir vivre sans cesse en présence de Dieu et à être très attentive à ne commettre aucune faute, ni en paroles, ni en actes.

Brillait en elle un grand bon sens, sanctifié par l’amour surnaturel pour les âmes. Elle avait en horreur toute singularité dans les dévotions. Elle possédait la maturité d’esprit, la précision des vues, la promptitude de jugement, l’énergie de la volonté.

Elle était sincère et franche pour donner son avis et savait le soutenir, mais elle se soumettait aux décisions de don Pestarino. De coeur très sensible, elle se montrait impartiale avec tous. Sa façon de faire était libre et vive, mais toujours de bon aloi; et sa démarche, naturelle et noble »

Don Lemoyne (MB X, 644)


Pour aller plus loin :

« Prendersi Cura » , … l’art de prendre soin de l’autre

Maïn, la simplicité du coeur (vidéo)

 

Voir la vidéo du jour