La fête de l'Amitié et de la Tendresse
- Un joli "clin Dieu" -


Parmi les bons souvenirs de cette année 2003, je retiens sans hésiter la journée du 14 juin.  Ensemble nous avons fêté et célébré l'anniversaire du groupe des Salésiens Coopérateurs de Liège.


C'est un peu par hasard, il y a plus ou moins deus ans, que j'ai fait la connaissance de ces amis de don Bosco, sympathiques et chaleureux.
(Merci à Andrée, ma voisine!)  J'ai choisi de les accompagner de réunions mensuelles en réunions mensuelles.  Grâce à eux et à André Penninckx, notre délégué, j'apprends à mieux connaître la spiritualité salésienne et les différentes communautés et facettes de cette grande Famille.

C'est donc tout naturellement que ce 14 juin 2003, j'ai partagé l'enthousiasme et la fierté de ceux qui sont devenus des nouveaux amis.  C'est avec joie que j'ai retrouvé les visages heureux et souriants de personnes rencontrées à Farnières, en février, qui s'associaient à notre fête.

Simple, la célébration a touché mon cœur.  De beaux textes, de bonnes Paroles, de la musique et des chants nous ont invités à la prière et à la réflexion sur notre engagement dans le monde d'aujourd'hui. 

Avec beaucoup d'émotion, nous avons rendu hommage à Jean Thibaut, aimé de tous.
Avec recueillement et ferveur, nous avons écouté le renouvellement des promesses et nous avons eu conscience de vivre un moment privilégié, un moment empreint de tendresse.


Dans la confiance, nous avons célébré la joie d'exister (depuis 30 ans!), de Vivre, de connaître don Bosco, de se savoir aimé de Dieu et de partager cette Bonne Nouvelle!

Depuis cette journée, je me pose plus concrètement la question: comment puis-je vivre personnellement la message de Don Bosco ?  Comment puis-je: "accorder une attention privilégiée aux jeunes (et à toute personne) spécialement à ceux qui sont pauvres, abandonnés, victimes de toutes formes de marginalisation? (RVA-pg 38)

Le 14 juin est une halte bienfaisante pour "mieux avancer" sur le chemin que nous avons choisi de parcourir ensemble. 

Après le partage d'un bon repas, nous terminions cette journée, tout ragaillardis, tout réjouis, convaincus que nous sommes appelés à devenir meilleurs.

"
Que seulement je fasse de ma vie 
Une chose simple et droite 
Pareille à une flûte de roseau 
Que Tu puisses emplir de musique"
TAGORE


Personnellement, c'est aussi la dernière fois que j'ai eu l'occasion de rencontrer le Père Hector Castiaux, d'une incroyable jeunesse!  Sa seule présence était elle-même une fête!

Je souhaite aux Coopérateurs, un très heureux anniversaire… et de nouvelles aventures passionnantes pour l'année à venir…  A tous, une très heureuse année 2004 !                               
Monique SIMONS-COLAS

PS: Savez-vous qu'en fin d'après-midi, le soleil étant revenu, des enfants ont lâché nos ballons dans le ciel ?   Un joli "clin Dieu" !