"Un fleuve qui coule toujours...


Au moment où vous ouvrez cette publication, empruntons à saint François de Sales la première phrase de son livre le plus célèbre: L'Introduction à la vie dévote "mon cher lecteur, je te prie de lire ceci pour ta satisfaction et la mienne... " et gardons tout au long de ces pages, son incomparable esprit de dialogue.

Cet album est consacré à ce grand saint, mais aussi au courant spirituel qu'il a engendré Il n'a pas seulement pour but de faire lire les ouvrages d'un Docteur de l'Église, fut-il le plus récent et le seul qui ait écrit en langue française; de faire connaître les groupements de laïcs ou de religieux qu'inspire sa spiritualité; de répandre la dévotion à ce saint Lucide, courageux et bienveillant à tous; d'aller chercher, à un tournant de l'histoire particulièrement troublé, un modèle de foi, d'équilibre, d'optimisme et de charité dynamique pour notre temps: tout cela peut être bénéfique; mais il y a plus.

D'entrée de jeu, disons clairement ce que vous remarquerez vous-même au fil de ces pages: à travers la vie, les écrits et les actes de ce saint Evêque et ce que d'autres ont fait, sous son inspiration, au gré des besoins du temps - des Visitandines cloîtrées aux jeunes ouvriers ou étudiants, ou aux laïcs de tout genre engagés en plein monde - ce qui fait l'unité et l'identité salésiennes n'est pas un système bien organisé et invariable, mais un esprit, un amour bien concret du Christ et de l'Homme (les deux pôles si chers à Jean-Paul II), une spiritualité souple et libre, mais ardente, pénétrant tout ce qu'elle touche. Or, cela continue de vivre, de nos jours, coulant de la même source, remplissant la même mission, offrant "l'eau-vive" du salésianisme, comme un fleuve intarissable.

Le salésianisme n'est pas du passé.

Il fait partie du patrimoine actuel de notre Église: message et mission spirituelle qui se transmettent par des livres, mais plus encore par les hommes qui les vivent. C'est l'une des facettes de l'Évangile, qui est si riche que seuls Jésus-Christ et l'Église, prise en sa totalité, le réalisent tout entier. A chacun de nous revient d'en refléter au moins une part, et aux grandes familles spirituelles, authentifiées par l'Église, d'en être les facettes majeures et permanentes: tel est bien, parmi d'autres et sans opposition avec quiconque, le salésianisme.

Peut-on tenter d'analyser cette "eau-vive", d'esquisser, une première fois, l'essentiel d'une vie chrétienne authentique à la salésienne (ce qu'au temps de François de Sales on appelait la "dévotion" ) J'en proposerais pour guider un peu la suite de votre lecture, ces élements-clés:

. L'appel universel à la sainteté: l'Évangile en extension et en profondeur, offert et possible à tous, comme l'offrait Jésus, même aux plus simples et aux pécheurs. Cela mène de la conversion à la ferveur, sans jamais faire l'économie de la croix, mais d'une Croix qui est le lieu suprême de l'Amour incarné. Fréquenter et suivre François de Sales, c'est découvrir, en le vivant, qu'être disciple de Jésus-Christ n'est pas se charger d'un carcan ou prendre une route exceptionnelle praticable seulement à des êtres d'élite, en marge des autres, mais seulement et simplement réaliser "l'être plus" que Dieu a rêvé pour tous les hommes en les créant "à son image", quels que soient le point de départ et l'itinéraire.

. François de Sales jalonne, en effet, ce parcours évangélique en le situant là où il est accessible à tous: dans le cadre de la vie ordinaire et la douceur d'une amitié divine et humaine, à travers la diversité des devoirs d'état et des évènements. Pour cela, il met l'accent sur l'intériorité (la prière du cœur), la fréquentation affectueuse de Jésus-Christ, "en tout semblable à nous", et il entend que l'aimantation de notre boussole spirituelle soit maintenue avec courage et persévérance, sous l'influx de l'Esprit, en tous nos choix, vers la volonté de Dieu, du Dieu-amour.

. L'attitude essentielle sera, en permanence, de parier pour l'Amour: confiance en Dieu qui nous aime (qui ne peut vouloir que notre véritable bien), toujours apriori de réponse d'amour, envers Lui, nos frères et nous-mêmes. "Tout par amour, rien par force": tel fut Jésus-Christ; tel est le principe majeur de la méthode salésienne. Solution de facilité? Non pas, car rien ne pousse plus loin que l'Amour authentique, tel qu'il sort du cœur de Dieu. Risquer ce pari, entrer dans ce courant infini, baigner dans ce fleuve divin, c'est choisir ce qui pourra le plus nous changer, nous et le monde entier. Tel est le fondement de l'optimisme salésien.

. Concrètement et évangéliquement, le disciple de François de Sales se met à l'école et à la suite de Jésus "doux et humble de cœur", tel qu'il s'est défini lui-même, nous donnant l'ordre de l'être à notre tour, surtout si nous peinons sous le fardeau de la vie (Matthieu 11, 25-30). Accepter cela, le vivre, c'est continuer la mission du Sauveur, sous sa forme la plus simple et la plus universelle, celle qui épouse le mieux les possibilités et respecte le plus la liberté de tout homme: l'amour.

Puissent les pages que vous allez lire vous permettre de découvrir le jaillissement d'Évangile que saint François de Sales n'a pas inventé tout seul (il s'en défend lui-même ), mais peut être capté et offert d'une façon particulièrement adaptée à notre époque.

Ensemble, allons à la source et regardons couler le fleuve salésien.

Edmond LORDONNE